Montre autonome: Tout sur Android Wear 2.0

Après plusieurs mois à l‘essai avec de nombreuses versions bêta, Google est enfin sûr de son produit et a annoncé récemment la mise à jour majeure d’Android Wear, le système d’exploitation pour faire fonctionner les montres connectées. On remarquera en premier lieu quelques modifications de l’interface et l’ajout de fonctionnalités en tous genres pour mieux faire face à la concurrence. Il était d’ailleurs temps que cette amélioration se fasse d’autant plus que le système d’exploitation de Google dédié aux montres connectées n’a jamais eu le succès escompté auprès du public. Google n’a cependant pas abandonné et avec cette nouvelle version, le tir devrait être rectifié. Android Wear 2.0 est lancé en même temps que les deux montres connectées signées LG qui sont Watch Style et Watch Sport. C’est la plus grande mise à jour depuis que Wear a été lancé. La navigation et l’ergonomie ont été modifié mais les manipulations de bases restent inchangés comme le fait de glisser de bas en haut sur le cadran afin d’accéder aux notifications ou l’affichage du panneau raccourcis en mouvement inverse. Toutefois, pour aller aux applications, il faut désormais appuyer le bouton physique de la montre. La liste des applications qui s’y trouvent se dresse alors et la présentation de celle-ci a également été légèrement changée : au lieu de la liste verticale usuelle, les applis se collent et se glissent sur le bord de la montre au cours du défilement.


Vers une simplification

Vers une simplification

Vers une simplification

Le système d’exploitation Android Wear 2.0 dédié aux montres connectées est devenu plus simple à utiliser depuis sa majeure mise à jour. En effet, les panneaux de contacts favoris ou encore la recherche vocale a disparu. Le chamboulement peut être mal perçu aux premiers abords mais c’est un risque à prendre pour pouvoir rendre le système d’exploitation plus accessible à tous via une interface plus intuitive. On remarquera aussi l’accès facile et direct au Play Store depuis la montre connectée qui fonctionne sous Android Wear 2.0. Au lieu d’afficher uniquement les applications installées sur le Smartphone, il est désormais faisable d’installer directement les applications depuis les montres connectées sous Android Wear 2.0. Bien que cela semble peu confortable vu la taille de la montre, l’installation des apps directement sur la montre se fait depuis une version web de Play Store, ce qui est plus accessible et facile à prendre en main. Cela inclut également que les personnes ayant couplé leurs montres connectées Android à un iPhone peuvent maintenant télécharger des applications via la compatibilité Wear, bien que cela soit limité. En outre, rajouter des widgets collés près des aiguilles appelés complications est aussi possible. Ils affichent plusieurs infos comme le pourcentage de batterie, la météo, etc. Certes, la fonctionnalité n’est pas nouvelle puisqu’elle est inspirée de l’Apple Watch avec watchOS mais cela a permis de bénéficier d’un moyen officiel de développement et d’ouverture aux applications tierces.

Un système autonome

Pour les notifications, il n’y a aucun changement à noter avec Android Wear 2.0, le système d’exploitation pour montres connectées reste élaboré autour des alertes avec d’autres possibilités en plus. On recense par exemple le fait de répondre à un SMS via un petit clavier virtuel avec lequel l’utilisateur peut glisser pour composer un message, comme avec l’Android sur smartphone. Bien sûr, le clavier est boosté à l’intelligence artificielle pour que l’écriture soit la plus prédictive et efficace possible. Android Wear 2.0 propose aussi une gestion plus pointue du suivi sportif surtout pour les montres dotées de GPS et de cardiofréquencemètre. Même si pour l’heure la France n’y a pas encore droit, Android Wear 2.0 intègre aussi Google Assistant, l’intelligence artificielle de Google au service de l’utilisateur. La fonctionnalité n’est pas encore présente sur le territoire français faute de version française adaptée mais cela ne saurait tarder, tout comme le support d’Android Pay, le système de paiement mobile que la firme de Mountain View a développé.

Les montres qui en bénéficient

Les montres qui en bénéficient

Les montres qui en bénéficient

Les modèles de montres qui bénéficieront de cette majeure mise à jour d’Android Wear 2.0 sont pour la plupart de récents modèles. En effet, Google a mis hors-jeu les premières montres qui datent déjà aujourd’hui de plusieurs années, à l’exemple de la première version de Moto 360. Concrètement, ce sont les modèles de moins de deux ans qui bénéficient à ce jour de la mise à jour :
– Les deux derniers modèles de montres conenctées d’Asus en bénéficient. Il s’agit d’Asus Zenwatch 2 à 179€ et d’Asus ZenWatch 3 à 249€.
– Du côté de Casio, deux modèles de montre connectée fonctionnent aussi sous Android Wear 2.0 : Casio Smart Outdoor Watch (référence WSD-F20 et non la WSD-F10) et Casio PRO TREK Smart.
– Fossil propose trois montres connectées fonctionnant sous Android Wear 2.0. Ce sont Fossil Q Founder, Fossil Q Marshal, Fossil Q Wander.
– Huawei aussi propose la Huawei Watch disponible pour 399€.
– LG, outre les LG Watch Sport et LG Watch Style qui sont tout récents et qui sont déjà livrés originalement avec Android Wear 2.0, propose aussi trois autres montres connectées fonctionnant avec la nouvelle plateforme.
– Les dernières montres connectées signées Motorola profitent aussi de ce système d’exploitation à jour qu’est Android Wear 2.0, même si Lenovo a annoncé une intention de suspendre son programme de montres connectées.
– Bien qu’on espère réellement que la SmartWatch 3 de Sony bénéficierait d’Android Wear 2.0, il n’en est pas pour des raisons qu’on ignore.
– D’autres modèles de montres connectées issus d’autres marques sont pourtant sur la liste à savoir les New Balance RunIQ, Nixon Mission, Polar M600 et TAG Heuer Connected.


Comment l’installer ?

La mise à jour d’Android Wear 2.0 pour les montres citées ci-dessus est déployée en OTA ou over-the-air. L’installation devrait donc se faire automatiquement en OTA, directement sur la montre une fois disponible.

Conclusion

Pour conclure, cette mise à jour majeure d’Android Wear permet à Google de rattraper son retard face aux concurrents en matière de système d’exploitation dédiée aux montres connectées. En effet, la concurrence dans ce domaine est devenu rude avec Tizen de Samsung pour Gear S3 ou encore Apple watchOS. Mais au-delà de se mettre au même niveau que la concurrence, Google a surtout souhaité rendre son système d’exploitation, et donc par induction les montres qui fonctionnent avec, plus indépendants. Les montres connectées dotées d’Android Wear 2.0 peuvent en effet désormais se passer de Smartphone pour la majorité des usages une fois que l’on a le support natif de la 4G, le Play Store, ainsi que le clavier complet. Il reste maintenant à savoir si les utilisateurs accueilleront cette nouvelle mise à jour de manière positive ou non.

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire